Respirer de l’air pur dans votre maison contribue à une bonne santé, celle de votre entourage et de votre famille. L’un des moyens d’y parvenir aujourd’hui est l’installation d’un système de ventilation positive hygrorégulée (VPH). Vous avez déjà ce système chez vous et voulez-vous le changer ou vous prévoyez d’en installer un lors de la construction de votre future maison à Béziers ou à Montpellier ?

L’idéal, dans tous les cas, est de faire appel à un installateur de ventilation VPH Béziers ou à un installateur de ventilation VPH à Montpellier (selon votre localisation), pour une bonne réussite de votre projet.

Vous découvrirez dans cet article quelques précisions et conseils à ce sujet. Du reste, cet article vous concerne particulièrement si vous habitez dans l’un des départements suivants : 11 (Aude), 13 (Bouches-du-Rhône), 30 (Gard), 34 (Hérault), 48 (Lozère), 66 (Pyrénées-Orientales) ou 84 (Vaucluse).

 

Installation ventilation VMC versus installation ventilation VPH à Béziers, quelles différences ?

Même si les installations de ventilations VPH Béziers ou à Montpellier se font de plus en plus nombreuses, la VMC (ventilation mécanique contrôlée) a toujours une place importante dans les ménages.

Et pour cause : tout comme la VPH, la VMC permet d’aspirer de l’air extérieur, de le purifier, avant d’en rejeter le résidu à l’extérieur. Mais contrairement à celui de la VPH, le système de la VMC fonctionne plutôt par dépression. Il offre ainsi deux possibilités de ventilation : le simple flux et le double flux.

 

La VMC simple flux

La ventilation par simple flux permet d’abord d’empêcher la stagnation de l’air pollué dans la pièce principale ; elle empêche ensuite la propagation de cet air dans les autres pièces de la maison. Mais même si l’installation d’une VMC simple flux est simple et peu coûteuse, elle présente quelques  inconvénients. Premièrement, de par la complexité de son entretien, il est difficile de l’entretenir intégralement. Deuxièmement, elle favorise une infiltration de courant d’air froid. Elle est parfois la cause d’une importante perte de chaleur pendant l’hiver (vous devez donc penser à revoir à la hausse votre ligne budgétaire « énergie »).

 

La VMC double flux

Quant au système VMC double flux, il permet le réchauffement de l’air pollué aspiré. Il assainit cet air avant d’en expulser le résidu à l’extérieur. La VMC double flux ne constitue pas une source de perte de chaleur pendant l’hiver. Son installation peut parfois être très coûteuse et le son émis par le système peut être moins discret que celui de la VMC simple flux.

 

Qu’est-ce qu’une ventilation positive hygrorégulée (VPH) et comment ça fonctionne ?

 

La VPH est un système de ventilation par insufflation. Son processus est simple : grâce à la surpression, l’air extérieur (pollué) est aspiré par un ventilateur. Passé dans une cartouche à particules qui le filtre en le débarrassant de ses impuretés (poussières par exemple), cet air est ensuite préchauffé à une température allant de 15° à 22° C. Le processus de surpression se poursuit grâce à une sonde qui régule le taux d’humidité de l’air aspiré. Une fois à ce niveau de déshumidification, on dit que l’air est hygrorégulé. C’est alors qu’il est diffusé partout dans les pièces de la maison. Un air sain (oxygéné) remplace ainsi l’air vicié qui est entièrement évacué à l’extérieur pour le bien-être de la famille.

 

Pourquoi une installation de ventilation VPH à Montpellier ou à Béziers ?

Hormis la garantie d’une sécurité renforcée de votre maison, faire appel à une entreprise système de ventilation Béziers vous procure bien-être et simplicité.

 

Quelques avantages de la VPH :

L’installation ventilation VPH Montpellier vous offre plusieurs avantages. Sans être exhaustifs, ceux-ci peuvent se traduire par :

  • Une régulation du taux d’humidité ;
  • Une déshumidification suivie d’un réchauffement de l’air (ce qui permet une utilisation moindre de l’énergie pouvant atteindre +/- 10 % d’économie) ;
  • Une désodorisation de toutes les pièces de la maison ;
  • Un assainissement total de l’air permettant de vivre une vie saine et épanouie.

 

La simplicité d’un système sécuritaire et efficace

Installer une VPH soi-même, c’est possible. Mais cela peut présenter quelques soucis sécuritaires, d’entretien et d’efficacité. En revanche, le faire faire par une entreprise spécialisée simplifie les choses et permet une utilisation efficace et efficiente du système. En effet, la VPH est dotée d’un système de sécurité dont le réglage est maîtrisé par les professionnels du métier. Si bien réglé, le système régule automatiquement la température de l’air. À défaut de la régulation automatique, c’est-à-dire en cas d’une hausse ou d’une baisse extrême de la chaleur, il procède à l’arrêt automatique de l’appareil de ventilation.

 

Mais la praticité et la plus grande facilité d’utilisation de la ventilation positive hygrorégulée réside dans son maniement par télécommande radio. En effet, vous pouvez – à distance – consulter l’hygrométrie, régler le débit du ventilateur voire même la température du préchauffage de votre VPH.

 

 

La VPH : l’affaire d’une entreprise système de ventilation Béziers ?

De par sa simplicité relative, l’installation d’une VPH peut être effectuée par tout bon bricoleur. Mais au vu de la multitude des tâches à exécuter et de certaines exigences en termes de sécurité et de conformité à la réglementation en vigueur, il est recommandé d’en confier les travaux à une entreprise système de ventilation Béziers. D’ailleurs, une étude préalablement réalisée détermine la faisabilité ou la non faisabilité de l’installation à faire.

 

De quoi est constitué un système VPH ?

Pour bien comprendre le fonctionnement du système VPH, il est important d’en connaître les éléments clés qui le constituent :

  • le caisson : il est composé d’une turbine dite à réaction et d’un filtre à air ;
  • les prises d’air extérieures ;
  • le diffuseur qui insuffle l’air dans toutes les pièces de la maison ;
  • les bouches d’aération qui permettent l’évacuation de l’air vicié ;
  • la télécommande, utile pour les réglages de la température, de l’hygrométrie de l’air ainsi que de son débit.

 

 

Quel est le processus d’installation d’une VPH ?

L’installation d’une VPH se fait en plusieurs étapes :

 

Étape 1 : Le diagnostic et la préparation des prises d’air

En prélude à l’installation d’une ventilation positive hygrorégulée, les prises d’air extérieures doivent être préparées. Elles peuvent alors être placées soit en façade, soit dans le toit. La seconde option est très flexible en ce sens qu’elle permet une réalisation au niveau souhaité : chapeau de toiture, intérieur des combles, etc. L’opération peut également se faire sur la toiture ; mais à ce niveau, certains paramètres climatiques doivent être pris en compte.

 

Étape 2 : Le positionnement du diffuseur

Cette étape consiste à emboiter le diffuseur dans une machette et à le positionner, idéalement, en hauteur. Placé dans la partie centrale de la maison, on a ainsi un meilleur rendu.

 

Étape 3 : La fixation du caisson

L’étape 3 consacre la fixation du caisson (qui se fait au sol ou sur le mur).

 

Étape 4 : Le raccordement de la VPH

Une fois le caisson fixé et le diffuseur positionné, on raccorde ce dernier à la VPH au moyen d’une gaine souple. Grâce à une boîte de dérivation (par exemple), on procède ensuite à un autre raccordement cette fois-ci électrique.

Une fois ces étapes accomplies, on met sous tension la VPH qui démarre automatiquement – par défaut. Cependant, vous pouvez reprogrammer ce réglage par défaut grâce à la télécommande radio de la VPH.

 

Quelle réglementation pour une installation ventilation VPH Montpellier ?

Le débit d’air, les spécificités de l’habitation et les installations électriques sont les trois éléments pris en compte dans la réglementation de ventilation des maisons – conformément aux réglementations en vigueur.

 

Avant la RT 2020, l’arrêté du 24 mars 1982

Aux termes de cet arrêté, le débit d’air (en m3 / h) recommandé pour une salle de bain – pour ne citer qu’un exemple – doit être le double de celui d’une toilette pour une meilleure évacuation de la condensation. Pour ce qui est des spécificités des habitations, des aérations supplémentaires doivent être prévues dans la pièce où une chaudière à gaz sera installée. Quant à l’aspect électrique, la protection renforcée (obligatoire) de la ligne électrique est la pierre angulaire de toute installation VPH. Pour ce faire, un disjoncteur (10 A minimum), muni d’un différentiel (30 mA), est exigé.

 

La RT 2020 et la VPH

La réglementation thermique 2020 (RT 2020) a pour but de permettre principalement aux maisons (à construire ou à rénover à partir de 2021 !), de produire une énergie supérieure (positive) ou égale à celle qu’elles consomment. Elle privilégie de ce fait une utilisation écologique de certains matériaux dans la production énergétique dans les habitations (maisons positives). On parle alors d’ »énergie positive« .

Mais ce concept a ses exigences, dont, entre autres, l’isolation du logement, les aspects thermiques voire même l’empreinte environnementale. Tout cela est soumis au respect strict de certaines règles très précises. Ces normes RT2020 sont listées ci-après :

 

  • une consommation de chauffage annuelle inférieure ou égale à 12 KWh par m2 ;
  • une consommation (totale) d’énergie primaire annuelle en dessous de 100 kWh par m2 ;
  • une production d’énergie renouvelable égale (bilan passif) ou supérieure (bilan positif) aux besoins énergétiques du logement.

 

Au vu de tous ces paramètres susmentionnés, faire appel à un installateur ventilation VPH Béziers / Montpellier dépasse de loin l’idée d’installer soi-même son système VPH.

 

Vous pouvez approfondir vos connaissances sur l’installation ventilation VPH Béziers en cliquant ici.